INFORTUNE

Prononciation : in-for-tu-n'
Nature : s. f.

La mauvaise fortune.
.... Quel triomphe pour lui De voir mon infortune égaler son ennui ! , RAC. , Andr. II, 1
Que je suis malheureuse, et par quelle infortune Faut-il que tous mes soins me rendent importune ! , RAC. , Brit. IV, 2
L'homme est né pour souffrir. - Il est né pour changer. - Il change d'infortune.... , A. CHÉN. , Idylles, le Mendiant
L'infortune aigrit l'âme et la rend inflexible , M. J. CHÉN. , Fénel. II, 3 Au plur. Les revers de fortune.
Quand j'envisage de près les infortunes inouïes d'une si grande reine, je ne trouve plus de paroles... , BOSSUET , Reine d'Anglet.
Il y a de certaines infortunes qui embellissent la beauté même, qui lui prêtent de la majesté , MARIV. , Marianne, 2e part.
XIVe s.
Quant les infortunes sont tristes, leur tristece est alegée par ce que leur amis se contristent et douloient avecques eulz , ORESME , Eth. 289
XVe s.
Et conterons comment il vint en Portingal et de la infortune qu'une partie de ses gens eurent sur mer , FROISS. , II, II, 119
Le fleal de la divine justice qui nous fiert [frappe] par l'adversité presente, nous doybt esmouvoir à prendre couraige pour nous jecter hors de ceste infortune , A. CHARTIER , Quadriloge, dans PALSGRAVE, p. 173, au mot masculin.
XVIe s.
Pourtant n'est-ce pas sans cause que le bonhomme Phoenix, en priant Achilles, luy allegue ses infortunes , AMYOT , Com. discerner le flatteur de l'ami, 57
Aultre infortune est advenu : les pillards et briguans desrobboyent grain et pain par les champs , RAB. , Pant. II, 61
En ce monde fortune et infortune abonde , LEROUX DE LINCY , Prov. t. II, p. 292
Lat. infortunium, de in.... 1, et fortuna, fortune. INFORTUNE. - HIST. Ajoutez : XIIIe s.
Buer [à bien, heureusement] fustes nées, quant forcloses Estes de lui [le monde] et de ses choses ; En s'amour a tant d'enfortume, Tous ses amanz en enfertume [infirmité, maladie] , GAUTIER DE COINSY , les Miracles de la sainte Vierge, p. 724, éd. abbé Poquet.