INFLAMMATION

Prononciation : in-fla-mma-sion ; en vers, de cinq syllabes
Nature : s. f.

1Phénomène dans lequel un corps qui brûle produit de la flamme. L'inflammation de la poudre.
Ce n'est qu'une inflammation pyriteuse produite par l'eau qui séjourne dans cet endroit et qu'on pourrait éteindre en le desséchant , BUFF. , Hist. min. t. II, p. 318, dans POUGENS
2Terme de médecine. État caractérisé par la tumeur, la rougeur, la chaleur et la douleur de la partie. L'inflammation est due à un afflux plus considérable du sang dans les vaisseaux capillaires. Il y a de l'inflammation à cette plaie. Inflammation du poumon. 3Fig. Colère, irritation.
Mais qui cause, seigneur, votre inflammation ? , MOL. , le Dép. II, 7
XIVe s.
Laquelle citation [devant un tribunal] fut plus inflammacion que esbahisement du fier engin [esprit, caractère] de lui , BERCHEURE , f° 54, verso.
XVIe s.
La jambe s'enfla et devint fort grosse avec une inflammation extreme , AMYOT , Agésil. 45
Un homme agité d'ire et de furie.... les mouvements extraordinaires, l'inflammation du visage, les serments inusitez , MONT. , III, 140
Genev. enflammation ; provenç. inflammacio, enflamacio, efflamacio ; espagn. inflamacion ; ital. infiammazione ; du lat. inflammationem, de inflammare, enflammer.