INFECTER

Prononciation : in-fè-kté
Nature : v. a.

1Imprégner d'émanations puantes, contagieuses, venimeuses.
Mais, Madame, porter cette robe empestée Que de tant de poisons vous avez infectée.... , CORN. , Médée, III, 2
La terre s'en émeut [d'un monstre], l'air en est infecté , RAC. , Phèdre, V, 6
De quel front cet ennemi de Dieu Vient-il infecter l'air qu'on respire en ce lieu ? , RAC. , Athal. III, 5
Un sang corrompu infectait l'air , FÉN. , Tél. X
Le meurtrier du roi respire en ces États, Et de son souffle impur infecte vos climats , VOLT. , Oedipe, I, 3 Fig.
Aveuglé de l'erreur dont l'enfer vous infecte, Comme vous des chrétiens j'ai détesté la secte , ROTR. , St Genest, IV, 7
Est-il rien que l'envie ou n'attaque ou n'infecte ? , ROTR. , Bélis. V, 5
Les Égyptiens étaient infectés et d'idolâtrie et de magie , PASC. , Juifs, 20, éd. FAUGÈRE.
Un auteur [Molière] qui a expiré, pour ainsi dire, à nos yeux, et qui remplit encore à présent tous les théâtres des équivoques les plus grossières dont on ait jamais infecté les oreilles , BOSSUET , Coméd. 3
Infecter les oreilles du prince est quelque chose de plus criminel que d'empoisonner les fontaines publiques , BOSSUET , Sermons, Justice, 2
L'avarice, l'intérêt, l'amour-propre, la vanite, le plaisir, ces sources empoisonnées de toutes les actions des hommes, n'ont jamais infecté ce coeur , MASCAR. , Tur.
Un vil amour du gain infectant les esprits , BOILEAU , Art p. IV
Jusqu'à quand souffre-t-on que ce peuple respire ; Et d'un culte profane infecte votre empire ? , RAC. , Esth. II, 1
Voilà comme, infectant cette simple jeunesse, Vous employez tous deux le calme où je vous laisse , RAC. , Athal. II, 7
Les désirs de plaire infectent presque toutes ses actions , MASS. , Myst. Pent.
Il est bien cruel, bien honteux pour l'esprit humain que la littérature soit infectée de ces haines personnelles, de ces cabales, de ces intrigues.... , VOLT. , Alz. Disc prélim.
Souvent dans ses chagrins un misérable auteur Descend au rôle affreux de calomniateur.... Malbranche est spinosiste, et Locke en ses écrits Du poison d'Épicure infecte les esprits , VOLT. , 3e disc.
Absolument. Répandre une odeur infecte. Cet ivrogne infecte. Leur cuisine infecte.
2S'infecter, v. réfl. Être infecté.
Ce qui était encore sain s'infecte et se souille , MASS. , Avent, Délai. Se communiquer réciproquement l'infection. Dans les hôpitaux encombrés les malades s'infectent l'un l'autre.
Il ne faut pas confondre infecter avec infester. La Fontaine a commis cette faute : Tant de brigands infectent la province, Orais. Buffon aussi : Il ne faut pas que l'eau sur laquelle on établira ses canards soit infectée de sangsues ; elles font périr les jeunes en s'attachant à leurs pieds, Oiseaux, t. XVII, p. 213. XVIe s.
Ils s'efforcent d'infecter la pureté des sacrements par le levain de leur fausse doctrine , CALV. , Inst. 1171
Mais l'incurable playe Par glaive faut toujours coupper à haste, Que la part saine elle n'infecte et gaste , MAROT , IV, 21
Un atheiste.... infectant de son propre venin la matiere innocente , MONT. , II, 150
Infect.