INDULGENT, ENTE

Prononciation : in-dul-jan, jan-t'
Nature : adj.

1Qui a de l'indulgence, qui pardonne aisément.
Indulgents à leurs femmes , VAUGELAS , Q. C. 285
Sois-lui plus indulgent [au prochain] et pour toi plus sévère , CORN. , Imit. II, 3
Mais chacun pour soi-même est toujours indulgent , BOILEAU , Sat. IV
Rome lui sera-t-elle indulgente ou sévère ? , RAC. , Bérén. II, 2
Un homme dur au travail et à la peine, inexorable à soi-même, n'est indulgent aux autres que par un excès de raison , LA BRUY. , IV
Les pécheurs ne seront pas plus indulgents à son infortune , MASS. , Avent, Jugement.
Henri IV était indulgent à ses amis, à ses serviteurs, à ses maîtresses , VOLT. , Hist. du parlem. XXXVII
Les succès et la prospérité adoucissent toutes les belles âmes ; il est si naturel d'être indulgent quand on est heureux ! , GENLIS , Mme de Maintenon, t. I, p. 33
Tout comprendre rend très indulgent, et sentir profondément inspire une grande bonté , STAËL , Corinne, XVIII, 5
2Il se dit des choses dans le même sens.
Pourquoi, lorsque mon coeur si longtemps offensé, Indulgent pour vous seule, oubliait le passé... , VOLT. , Mariamne, IV, 4
L'indulgente vertu parle par votre bouche , STAËL , Alz. I, 1
[Gens instruits qui] D'un regard indulgent contemplent nos erreurs , STAËL , Trois emper. en Sorb.
Tout ce qu'en nos climats La nature indulgente a semé sous nos pas , STAËL , Scythes, I, 1
3Par extension, qui se laisse aller à.
Ovide, en vers doux et mélodieux, Sut débrouiller l'histoire de ses dieux : Trop indulgent au feu de son génie, Mais varié, tendre, plein d'harmonie , J. B. ROUSS. , Épît. I, 3
De ses refus d'apprêt oubliant l'artifice, Indulgente à l'amour, sans fierté, sans caprice, De son sexe cruel n'ayant que les appas , A. CHÉN. , Élég. X
4S. m. Nom par lequel les adhérents de Robespierre désignaient les dantonistes, auxquels ils reprochaient trop de mollesse. Outre indulgent à, on dit aussi indulgent pour, indulgent envers. XVIe s.
Que c'est une farouche alliance de marier le divin avecques le terrestre, le raisonnable avecques le desraisonnable, le severe à l'indulgent, l'honneste au deshonneste , MONT. , IV, 304
Lat. indulgentem, part. présent de indulgere, accorder.