INDUBITABLEMENT

Prononciation : in-du-bi-ta-ble-man
Nature : adv.

D'une façon indubitable.
C'est la muse indubitablement qui inspire les mauvais vielleurs , BALZ. , le Barbon.
Je vous jure par le Seigneur qu'indubitablement je vous prendrai , SACI , Bible, Ruth, III, 13
Il y a des gens, à la vérité, qui prétendent qu'un homme qui se vantait d'avoir un génie familier, était indubitablement un peu fou ou un peu fripon , VOLT. , Dict. phil. Locke.
Par malheur, je n'ai point l'art de me contrefaire ; Il vient pour un sujet qui ne saurait me plaire, Et je le marquerais indubitablement , GRESSET , le Méchant, I, 4
XVIe s.
L'ame fidele reconnoit indubitablement, et, par maniere de dire, touche à la main la presence de Dieu , CALV. , Inst. 83
Ciceron dit, que, tout ainsi comme Helene fut cause de la guerre de Troye, aussi avoit esté Antonius autheur de la guerre civile, ce qui indubitablement est faulx , AMYOT , Anton. 8
Indubitable, et le suffixe ment.