INDISPOSITION

Prononciation : in-di-spô-zi-sion ; en vers, de six syllabes
Nature : s. f.

1Incommodité légère ; légère altération dans la santé. Il est remis de son indisposition.
Jacques Lefèvre mourut à cent et un ans, sans aucune indisposition, et Marguerite de Navarre le fit enterrer magnifiquement , COLOMIÈS , Mélanges hist. dans RICHELET
Peut-être qu'à son ordinaire ce sera plus indisposition que maladie ; elle est extrêmement délicate , MARIV. , Pays. parv. 4e part.
2Fig. Disposition peu favorable, éloignement pour quelqu'un, pour quelque chose.
Elles n'avaient pas voulu se trouver à la cérémonie [du mariage] ; ce qui m'avait déjà annoncé leur indisposition à mon égard , STAAL , Mém. t. III, p. 177
Des médecins sensés, qui, également dégagés et de prévention pour les anciens, et d'indisposition contre les modernes... , Trévoux, Mém. 1725, t. I, p. 67
XVe s.
L'indisposition des personnes, car on ne doit point tenir pour conseil ce qui se fait après disner , COMM. , II, 2
XVIe s.
Encores qu'une chose soit legitime, tousjours n'est-il pas expedient de la vouloir mettre en usage, à cause que l'indisposition des affaires et du temps ne le requiert pas , LANOUE , 97
De ceste nourriture se sont engendrées des mauvaises humeurs, qui ont rendu des ames malades, qui ne pensoient par aventure pas du commencement arriver à cette indisposition , LANOUE , 135
Or se trouvoit Nicias en personne à la pluspart des affaires, forceant l'indisposition de son corps , AMYOT , Nicias, 2
Comme les hommes qui se sentent de longtemps affoiblis par quelque indisposition se rengent à la fin à la mercy de la medecine , MONT. , I, 284
In.... 1, et disposition.