indifferemment

Prononciation : in-di-fé-ra-man
Nature : adv.

1Sans faire de différence, de distinction.
Mais qu'indifféremment elle doit à ce rang Élever le mérite et les rares services , CORN. , Agés. III, 2
Rendant justice indifféremment à tous ses sujets , FLÉCH. , Hist. de Théod. II, 2
Confondre les personnes et les traiter indifféremment , LA BRUY. , IX.
Philopémen écoutait volontiers les discours des philosophes, et lisait avec plaisir leurs traités ; non pas tous indifféremment, mais seulement ceux qui pouvaient l'aider à faire du progrès dans la vertu , ROLLIN , Hist. anc. Oeuvr. t. VIII, p. 133, dans POUGENS
Les Turcs appellent indifféremment les chrétiens infidèles et chiens , VOLT. , Loi nat. note k.
Exiler indifféremment, tantôt Arius, tantôt Athanase , VOLT. , Dict. phil. Constantin.
Il [le phoque] ne craint ni le froid ni le chaud, il vit indifféremment d'herbe, de chair ou de poisson ; il habite également l'eau, la terre et la glace , BUFF. , Quadrup. t. VI, p. 276
2Avec indifférence, sans intérêt, avec froideur.
Ils viennent entendre indifféremment la parole de Dieu , BOURDAL. , Dominic. I, Parole de Dieu, 305
L'homme dissimulé ne parle point indifféremment , LA BRUY. , Théophr. I
Ne vous écrit-elle pas : chantez indifféremment ? c'est-à-dire chantez comme si vous chantiez.... seulement pour chanter , BEAUMARCH. , Barb. de Sév. I, 6
XIVe s.
Ele [la tormentille] cure indifferemment toutes les morsures et les pointures qui avienent aus hommes et aus chevaux , H. DE MONDEVILLE , f° 83, verso.
Les anciens donnerent indifferemment pocion à tous leurz navrés [blessés] , H. DE MONDEVILLE , f° 44, verso.
Les princes d'Arunce ont esté indifferanment feru de la cognie [hache] , BERCHEURE , fe 33, verso.
Indifférent, et le suffixe ment. INDIFFÉREMMENT. - HIST. Ajoutez : XVIe s.
Ung bon ouvrier mect indifferentement toutes pieces en oeuvre , RAB. , Garg. I, 45