INDICATION

Prononciation : in-di-ka-sion ; en vers, de cinq syllabes
Nature : s. f.

1Action d'indiquer. Il fut arrêté dans la foule sur l'indication d'un tel. 2Renseignement, renvoi. Cela peut fournir d'utiles indications. Avec les indications que vous me donnez je trouverai ce qu'il me faut. La table de ce livre est pleine d'indications fautives. 3Ce qui est un indice, une espèce de signe. Son embarras est une indication de sa faute. C'est une indication qu'il se sent coupable. 4Terme de médecine. Notion fournie par l'examen d'un malade, et d'où l'on peut déduire quel est le traitement à employer. Dans cette maladie l'indication est de saigner. Les indications sont fort obscures. Terme de jurisprudence. Déclaration. L'indication des biens de ce débiteur s'est trouvée fausse. Indication de payement, convention par laquelle un débiteur charge une personne avec laquelle il traite, de payer à son acquit son propre créancier. XVIe s.
Si les esprits sont foibles, toute indication curative des maladies cesse , PARÉ , Intr. 10
Galien definit en general indication, une entrée à agir et operer.... Les chirurgiens et medecins usent de ce mot indication qui est propre à eux, et hors de l'usage du vulgaire , PARÉ , ib. 22
Provenç. indicatio ; espagn. indicacion ; ital. indicazione ; du lat. indicationem, de indicare, indiquer.