indetermination

Prononciation : in-dé-tèr-mi-na-sion
Nature : s. f.

1Défaut de détermination, de volonté.
Je ne suis point capable d'une si parfaite indétermination, j'ai besoin de croire , FONT. , Jugem. de Pluton.
Je sus à Versailles que ce qui retenait la déclaration de la dame d'honneur était l'indétermination sur la dame d'atours , SAINT-SIMON , 274, 209
2Terme de philosophie. Absence de conditions qui déterminent, qui règlent.
C'est l'indétermination de ces rapports, la facilité de les saisir, et le plaisir qui accompagne leur perception, qui a fait imaginer que le beau était plutôt une affaire de sentiment que de raison , DIDEROT , Rech. phil. sur le beau, Oeuvres, t. II, p. 449, dans POUGENS. Terme d'algèbre. État de ce qui est indéterminé. L'indétermination d'un problème, d'une formule.
In.... 1, et détermination.