INCULTE

Prononciation : in-kul-t'
Nature : adj.

1Qui n'est point cultivé.
Des terres qui demeuraient incultes , FÉN. , Tél. XI
Combien il faut accuser notre négligence s'il reste en France des terres incultes ! , VOLT. , Moeurs, 138
Dans un vaste désert je me crois transportée, Sur une terre aride, inculte, inhabitée , DUCIS , Abuf. II, 2
2Fig. Qui n'a pas reçu la culture intellectuelle et morale.
Il est accoutumé à une vie inculte , ST-EVREMOND , Génie des Romains, dans RICHELET
Il n'était pas, si j'ose me servir de ce terme, de ces héros incultes qui de la bravoure se font un droit d'ignorance pour tout le reste , BOURDALOUE , Or. de Condé.
De l'homme inculte il [l'esprit de poésie] adoucit la vie, Et sous le dais montre au doigt les tyrans , BÉRANG. , Ange exilé.
3Inculte se dit parfois d'une barbe, d'une chevelure négligée. Lat. incultus, de in.... 1, et cultus, cultivé.