INCUBE

Prononciation : in-ku-b'
Nature : s. m.

Espèce de démon qu'on croyait prendre un corps pour jouir des plaisirs de l'amour avec une femme endormie ou transportée au sabbat ; il est opposé à succube. Robert le Diable, selon la tradition suivie par Scribe, était fils d'un incube et de la femme d'un duc de Normandie.
Y a-t-il eu des incubes et des succubes ? tous nos savants jurisconsultes démonographes admettaient également les uns et les autres , VOLT. , Dict. phil. incubes.
XVIe s.
Incubes, ce sont demons qui se transforment en guise d'hommes, et ont copulation avec les femmes sorcieres , PARÉ , XIX, 29
Les medecins tiennent que incubus est un mal où la personne pense estre opprimée et suffoquée de quelque pesante charge sur son corps. et vient principalement la nuit : le vulgaire dit que c'est une vieille qui charge et comprime le corps, le vulgaire l'appelle chauche-poulet , PARÉ , XIX, 33
Lat. incubus, cauchemar, de in.... 2, et cubare, être couché.