incredulite

Prononciation : in-kré-du-li-té
Nature : s. f.

1Répugnance à croire.
Je voudrais vaincre enfin mon incrédulité , RAC. , Brit. III, 6
2Manque de croyance pour les choses théologiques.
Elle gémissait dans son incrédulité qu'elle n'avait pas la force de vaincre , BOSSUET , Anne de Gonz.
Qu'est-ce donc après tout que leur malheureuse incrédulité, sinon une erreur sans fin, une témérité qui hasarde tout, un étourdissement volontaire, en un mot un orgueil qui ne peut souffrir son remède, c'est-à-dire qui ne peut souffrir une autorité légitime ? , BOSSUET , ib.
Des enfants d'incrédulité que Dieu a livrés à la vanité de leurs pensées , MASS. , Carême, Vérité de la rel.
Je dis.... que le parti de l'incrédulité, loin d'être le parti de la force d'esprit et de la raison, est celui de l'égarement et de la faiblesse , MASS. , ib.
Xe s.
Per judaeos, porquant il en cele duretie [dureté] e en cele encredulitet permessient [demeurassent] , Fragm. de Valenc. p. 469
Provenç. incredulitat ; espagn. incredulidad ; ital. incredulità ; du lat. incredulitatem, de incredulus, incrédule.