INCORRIGIBLE

Prononciation : in-ko-ri-ji-bl'
Nature : adj.

1Qu'on ne peut corriger.
La vieillesse passe pour incorrigible, et moi, messieurs, je crois qu'on doit penser à se corriger à cent ans , VOLT. , Irène, Lett.
2Il se dit aussi des choses.
Qui le pourrait croire, si l'expérience ne nous faisait voir qu'une erreur si stupide et si brutale [l'idolâtrie] n'était pas seulement la plus universelle, mais encore la plus enracinée et la plus incorrigible ? , BOSSUET , Hist. II, 3
XIVe s.
Ceulx qui sont incurables ou incorrigibles , ORESME , Eth. 264
XVIe s.
Il s'estudia de le rendre homme de bien, quoiqu'il le veist fort depravé et fort incorrigible , AMYOT , Phocion, 9
D'autant que je vois tout cela [des habitudes orthographiques] estre quasi incorrigible , J. PELLETIER , dans LIVET, la Gramm. franç. p. 166
Mes erreurs sont tantost naturelles et incorrigibles , MONT. , IV, 33
Lat. incorrigibilis, de in.... 1, et corrigibilis, corrigible.