INCONVERTIBLE

Prononciation : in-kon-vèr-ti-bl'
Nature : adj.

1Qui ne peut être changé, immuable.
Tertullien soutint contre Hermogène que, si la matière est éternelle, elle est immuable et inconvertible, incapable de tout changement , BOSSUET , 6e avert. 13 Terme de finances. Qui ne peut être converti, qui n'est pas sujet à conversion. Ce titre est inconvertible et insaisissable. Qui ne peut être changé en.
Tout papier-monnaie inconvertible en espèces est un mensonge , MICHEL CHEVALIER , Journ. des Débats. 1er nov. 1866
2Qu'on ne peut convertir, ramener à la religion.
Quel effort du bras de Dieu et quel miracle n'a-t-il pas fallu pour gagner à Jésus-Christ un nombre presque infini, ne disons pas de semblables libertins, mais encore de plus obstinés et de plus inconvertibles, dont le changement, également prompt et sincère, a toutefois été la gloire et l'honneur du christianisme ? , BOURD. , Carême, t. I, p. 308
Avec une fausse conscience, on est incorrigible et inconvertible , BOURD. , Sur la fausse consc. 1er avert. p. 193
3Terme de logique. Synonyme d'inconversible. Lat. inconvertibilis, immuable, de in.... 1, et convertere, changer (voy. CONVERTIR).