incomprehensibilite

Prononciation : in-kon-pré-an-si-bili-té
Nature : s. f.

1État de ce qui est incompréhensible.
Pour avoir une idée vraie de l'infini, il ne doit en aucune façon être compris, d'autant que l'incompréhensibilité même est contenue dans la raison formelle de l'infini , DESC. , Rép. aux 5es object. 33
Il y a infinité partout, et, par conséquent, incompréhensibilité partout , NICOLE , Essais de morale, dans RICHELET
La trinité des personnes divines est le grand mystère de l'incompréhensibilité de Dieu , BOURDAL. , Myst. Trinité, t. I, p. 482
C'est donc la sainteté de ses maximes qui vous révolte, plutôt que l'incompréhensibilité de ses secrets , MASS. , Avent, Délai.
Pour moi, je n'ose être d'aucun avis, je ne vois qu'incompréhensibilité dans l'un et dans l'autre système , VOLT. , Dict. phil. Idée.
Quand je rejetais l'incompréhensibilité de ces raisonnements, on m'objectait l'insuffisance de ma raison , BERN. DE ST-P. , Préamb. Ch. ind.
2Chose incompréhensible.
Le monde est trop éclairé pour se repaître plus longtemps d'incompréhensibilités qui répugnent à la raison , RAYNAL , Hist. phil. VIII, 28
XVIe s.
Contradictions où ils se treuvent empestrez par la volubilité et incomprehensibilité de toute matiere , MONT. , II, 241
Incompréhensible ; ital. incompreensibilità.