INCOMMENSURABLE

Prononciation : in-ko-mman-su-ra-bl'
Nature : adj.

1Terme d'arithmétique et de géométrie. Se dit de deux quantités qui n'ont point de commune mesure. La racine carrée de 2 est incommensurable avec l'unité, ou, plus simplement, est incommensurable, parce qu'il n'y a pas de nombre ni entier, ni fractionnaire qui puisse l'exprimer exactement.
Si l'on suppose les joueurs inégaux, on demande quel avantage le plus fort doit accorder, ou, réciproquement, l'un ayant accordé à l'autre un certain avantage, on demande de combien il est plus fort ; et il est à remarquer que souvent les avantages ou les forces sont incommensurables, de sorte que les deux joueurs ne peuvent jamais être parfaitement égalés , FONTEN. , Bernoulli. Par extension.
Quelle raison a eue Dieu d'unir deux êtres incommensurables [l'âme et le corps] , VOLT. , Newt. I, 9
Fig.
Ces agréments de la vie sont très souvent incommensurables avec l'argent , GALIANI , Correspond. t. II, p. 117
S. f. Les incommensurables, les racines qui ne peuvent être extraites exactement.
2Qui ne peut être mesuré, qui est très grand ou infini. Un espace incommensurable. XIVe s.
Le dyametre et le costé d'une figure quarrée sont incommensurables , ORESME , Eth. 66
Lat. incommensurabilis (QUICHERAT, Addenda), de in.... 1, et commensurabilis, commensurable.