incoherence

Prononciation : in-ko-é-ran-s'
Nature : s. f.

1Qualité de ce qui est incohérent. L'incohérence des parties de l'eau. 2Fig. Défaut de ce qui est incohérent, en parlant des idées, des paroles. L'incohérence de ses idées, de ses paroles annonce le trouble, le dérangement d'esprit.
Nous entendions par les défauts du langage non-seulement les solécismes et les barbarismes dont le théâtre a été infecté, mais l'obscurité, l'impropriété, l'insuffisance, l'exagération, la sécheresse, la dureté, la bassesse, l'enflure, l'incohérence des expressions , VOLT. , Don Pèdre, Épît. dédic. On dit dans un sens analogue : l'incohérence de sa conduite. Terme de médecine. Incohérence des idées, état mental symptomatique de certains empoisonnements ou de certaines ivresses, dans lequel la mobilité des idées ou des hallucinations fait que les scènes qui s'offrent à l'esprit changent continuellement, le malade dans ses discours ne faisant qu'exprimer ce qu'il croit voir et entendre.
Incohérent.