incivilite

Prononciation : in-si-vi-li-té
Nature : s. f.

1Manque de civilité.
Il a été proposé par M. le premier consul touchant l'incivilité des comédiens qui ont affiché sans avoir leur décret d'approbation ; il a été opiné et puis conclu que les affiches seront levées, et à eux défendu... , Déliber. de l'hôtel de ville de Grenoble en 1658, dans Arch. des miss. scient. 2e série, t. I, p. 485
La sincérité passe pour incivilité et pour rudesse ; il n'y a presque plus d'amitié qui soit à l'épreuve de la franchise d'un ami , FLÉCH. , Duc de Mont.
L'incivilité n'est pas un vice de l'âme, elle est l'effet de plusieurs vices, de la sotte vanité, de l'ignorance de ses devoirs, de la paresse, de la distraction, du mépris des autres, de la jalousie , LA BRUY. , XI
2Action ou parole contraire à la civilité.
Je vous ai fait, seigneur, une incivilité , CORN. , Poly. IV, 4
Mme de Gèvres s'attendait que je lui dusse offrir ma place ; ma foi, je lui devais une incivilité de l'autre jour, je lui payai comptant, je ne branlai pas , SÉV. , 27
Les jeunes gens portent l'audace Jusqu'à la brutalité ; Quand ils ne nous font pas [à nous femmes] une incivilité, Il semble qu'ils nous fassent grâce , DESHOUL. , t. I, p. 93
Une froideur ou une incivilité qui vient de ceux qui sont au-dessus de nous, nous les fait haïr ; mais un sourire ou un salut nous réconcilie , LA BRUY. , IX.
XVIe s.
Chose estrange, que l'injustice se plaigne de l'incivilité, et la malice de l'indiscretion , CHARRON , Sagesse, II, 3
Lat. incivilitatem, de incivilis, incivil.