INCISION

Prononciation : in-si-zion ; en vers, de quatre syllabes
Nature : s. f.

Entaille faite avec un instrument tranchant.
Ils se faisaient à eux-mêmes, par un zèle superstitieux et pour honorer leur dieu, de douloureuses incisions, jusqu'à ce qu'ils fussent couverts de leur sang , BOURDAL. , Myst. Circoncis. de J. C. t. I, p. 60 Terme de chirurgie. Division méthodique des parties molles avec un instrument tranchant.
Il répandait dans la blessure une liqueur odoriférante, qui consumait les chairs mortes et corrompues, sans avoir besoin de faire aucune incision , FÉN. , Tél. XVII
Incision cruciale, voy. CRUCIAL. Terme de jardinage. Incision annulaire, opération qui consiste à enlever un anneau circulaire d'écorce et qui est pratiquée afin de faire mettre à fruit des branches gourmandes ou de modérer l'activité trop grande de la végétation.
XIVe s.
Qui ont grant plaie et incision , H. DE MONDEVILLE , f° 43, verso.
XVIe s.
Hormis l'incision de la pierre en la vessie , PARÉ , Au lecteur.
Les playes qui sont causées par choses trenchantes, sont nommées incisions ou playes incisées , PARÉ , VII, 2
Provenç. incizio ; espagn. incision ; ital. incisione ; du lat. incisionem, de incisum, supin de incidere, couper (voy. INCISER).