INCIDENCE

Prononciation : in-si-dan-s'
Nature : s. f.

1Terme de physique. Chute, sur une surface, d'un rayon, d'une onde, d'une bille, en un mot de tout ce qui peut être réfléchi.
Tous [les rayons] se brisent à leur incidence dans la boule ; chacun d'eux se brise différemment , VOLT. , Phil. Newt. II, 9 Angle d'incidence, angle sous lequel un mobile ou un rayon de lumière rencontre le plan sur lequel il doit se réfléchir. L'angle de réflexion est égal à l'angle d'incidence. Angle d'incidence, s'entend aussi, de l'angle compris entre le rayon tombant sur un plan, et la perpendiculaire tirée sur le plan au point d'incidence.
2Terme de géométrie. Incidence, la rencontre d'une ligne ou d'une surface, avec une ligne ou une surface. 3Terme de grammaire. Qualité, nature d'une proposition incidente. Il ne faut pas confondre l'incidence avec la subordination. XVe s.
Plusieurs incidences perilleuses et haineuses advinrent puis en Angleterre , FROISS. , II, II, 4
Incidences ; ici commence la bataille des Sagytaires et la mort d'Aymeri , Rubrique dans le moniage Rainouart, cité dans Hugues Capet, Préface, p. XLII
XVIe s.
Nos vieilles chroniques usent souvent du mot incidence à la teste des articles estrangers à leur histoire principale , BRANT. , Cap. fr. t. I, p. 363
Incident 2. Incidence dans l'historique veut dire incident. INCIDENCE. Ajoutez : 4Terme d'artillerie. L'angle d'incidence d'un projectile est l'angle que la tangente à sa trajectoire forme, au point de chute, avec le terrain. 5Terme d'administration financière. Fait d'un impôt qui tombe, qui porte sur telle ou telle classe d'individus.
M. Léon Say a remarqué avec beaucoup de finesse et de sagacité que la loi n'est pas aussi maîtresse qu'on le croit généralement de régler l'incidence des impôts , Journ. des Déb. 29 oct. 1876, 1re p. 1re col.