incapacite

Prononciation : in-ka-pa-si-té
Nature : s. f.

1Défaut de celui qui est incapable d'être ou de faire.
J'en ai ressenti mon incapacité , PASC. , dans COUSIN
Cette incapacité de faire cette vie [celle des carmélites], même dans le noviciat, l'a obligée [Mlle de Grignan] de sortir , SÉV. , Lett. à Moulceau, 25 oct. 1686
Une si forte envie d'être heureux, une si grande incapacité de l'être , FONTEN. , les Mondes, 2e soir.
Cet Éric était bien loin de régner avec un pouvoir absolu, et il laissa au monde un nouvel exemple des malheurs qui peuvent suivre le désir d'être despotique et l'incapacité de l'être , VOLT. , Moeurs, 188 Absolument. Défaut de capacité, inhabileté. Son incapacité est notoire.
2Terme de jurisprudence. L'état d'une personne que la loi prive de certains droits. In.... 1, et capacité. Le latin a incapax, incapable, mais n'a pas incapacitas. INCAPACITÉ, Ajoutez : - HIST. XVIe s.
Neanmoins, lui [au duc Amé de Savoye élu pape] estans faites plusieurs remonstrances par les ambassadeurs du concile [de Bâle], se condescendit à l'advis de toute la chrestienté, tousjours avec protestations de son incapacité et impuissance , PARADIN , Chron. de Savoye, p. 329