INAPPLICATION

Prononciation : i-na-pli-ka-sion ; en vers, de six syllabes
Nature : s. f.

1Défaut, manque d'application, de soin.
Vous me disiez que ce n'était jamais par rapport à vous que vous craigniez cette mort où nous sommes tous condamnés.... je crains cette inapplication à vous, et vous conjure de songer à votre conservation , SÉV. , 18 janv. 1690
Leurs inclinations [des mauvais rois] pour les hommes lâches et flatteurs, leur inapplication, leur mollesse , FÉN. , Tél. XVIII
Un malade n'avait à craindre ni son inapplication [d'un médecin] ni même une application légère et superficielle , FONTEN. , Dodart.
Il [Louis XIII] aimait beaucoup mieux se défier de ses lumières que d'essayer de vaincre son inapplication , GENLIS , Mlle de Lafayette, p. 5, dans POUGENS
2Défaut d'attention, d'égards (sens qui n'est plus usité).
Le froid et l'inapplication [de Desmarets] pour moi furent si remarqués que les deux ducs me l'avouèrent , SAINT-SIMON , 201, 172
In.... 1, et application.