impunite

Prononciation : in-pu-ni-té
Nature : s. f.

Manque de punition.
....Et c'est trop inviter Par son impunité quelque autre à l'imiter , CORN. , Cinna, II, 2
Tous les jours, à la cour, un sot de qualité Peut juger de travers avec impunité , BOILEAU , Sat. IX
Tu n'es qu'un conjuré paré d'un nom sublime, Que l'impunité seule enhardissait au crime , VOLT. , Brutus, V, 2
Les moeurs sont à Rio Janeiro ce qu'elles sont à Bahia et dans tous les pays à mines ; ce sont les mêmes vols, les mêmes trahisons, les mêmes vengeances, les mêmes excès de tous les genres ; et toujours la même impunité , RAYNAL , Hist. phil. IX, 20 Par antiphrase et ironie.
Eh ! mon ami, accepte mes offres ; je ne te demande en retour que l'impunité du service que je te rends , DIDER. , Claude et Nér. II, 29
XIVe s.
Impunité de ses forfaiz , BERCHEURE , f° 27, verso.
XVIe s.
Si nous ne prenons de nous-mêmes la loy de bien faire, si l'impunité nous est justice, à combien de sortes de meschancetez avons-nous touts les jours à nous abandonner ? , MONT. , III, 14
Lat. impunitatem, de in négatif, et punitus, puni.