IMPULSION

Prononciation : in-pul-sion ; en vers, de quatre syllabes
Nature : s. f.

1Action de pousser.
L'eau était poussée fort haut par la force de l'impulsion des pistons , PERRAULT , Vitruve, dans RICHELET
Nous ne pouvons guère former de raisonnements ni même faire des recherches sur les causes du mouvement d'impulsion des comètes , BUFF. , 1re époque nat. Oeuvres, t. XII, p. 61
En levant les yeux au ciel, il [Newton] vit dans la chute des corps sur la terre, il vit entre les mouvements des astres des rapports qui supposaient un principe universel différent de l'impulsion, seule cause visible de tous les mouvements , RAYNAL , Hist. phil. XIX, 13 Fig.
Il se voit élevé aux plus grandes places, non par ses propres efforts, mais par la douce impulsion d'un vent favorable , BOSSUET , le Tellier.
La paix n'arrêta pas l'impulsion reçue ; ce mouvement rapide a continué, et les productions de la colonie sont de près d'un tiers plus considérables qu'elles ne l'étaient il y a trente ans , RAYNAL , Hist. phil. XIV, 23
2Fig. Action de pousser quelqu'un à faire quelque chose.
Jusques à cette heure, ce n'a point été par un jugement certain et prémédité, mais seulement par une aveugle et téméraire impulsion, que j'ai cru qu'il y avait des choses hors de moi et différentes de mon être , DESC. , Médit. III, 9
Dieu nous donne une impulsion à l'aimer , SÉV. , 438
En embrassant cette opinion [préférer les sciences aux talents frivoles], M. de Maurepas ne fit qu'obéir un des premiers à une impulsion qui commençait dès lors à entraîner les esprits et qui depuis a produit une révolution presque générale , CONDORCET , Maurepas.
Je seconderai Marseille de tous mes efforts dans la grande impulsion qu'elle va donner , MIRABEAU , Collection, t. I, p. 57 Résultat de l'impulsion, motif, mobile.
Souvent les impulsions des héros ont quelque chose de divin qui est au-dessus de la raison , ST-EVREMOND , dans RICHELET
Le premier qui a dit l'impulsion irrésistible a très bien rencontré, parce qu'en effet il s'agissait d'un grand génie qui s'était livré à son talent malgré tous les obstacles , VOLT. , Dict. phil. Dictionnaire.
XIVe s.
Donques les choses que l'on fait par impulsion et mouvement de douleur ou de fureur.... ne sont pas faites par la vertu de fortitude , ORESME , Eth. 87
Endurer plusieurs hurs [heurts] et impulsions , ORESME , Thèse de MEUNIER.
XVIe s.
Venant sans cause apparente et d'une impulsion celeste , MONT. , I, 64
L'impulsion et contraincte des passions , ORESME , II, 234
Provenç. impulsio ; espagn impulsion ; ital. impulsione ; du lat. impulsionem, de impulsum, supin de impellere, de in, en, sur, et pellere, pousser (voy. POUSSER).