IMPUDIQUE

Prononciation : in-pu-di-k'
Nature : adj.

1Qui fait des actions contraires à la pudicité.
En cherchant l'amitié de ce prince numide Qui te rend tout ensemble impudique et perfide , MAIRET , Sophon. I, 1
La foi ne tarde pas à être renversée dans le coeur du pécheur impudique , MASS. , Carême, Prodigue. Substantivement.
C'est la femme prostituée qui ne rougit plus, qui, après avoir longtemps déguisé son crime et cherché de vaines excuses à ses infidélités, à la fin étant convaincue, se fait un front d'impudique, comme parle l'Écriture sainte , BOSSUET , Var. v° avert. § 11
Où est l'impudique qui ne met pas son bonheur dans ses infâmes voluptés ? , BOURDAL. , Myst. Conc. de la Vierge, t. II, p. 15
2Il se dit aussi des choses.
Penser impudique , TRISTAN , Panthée, IV, 1
Je vois de tes froideurs le principe odieux : Phèdre seule charmait tes impudiques yeux , RAC. , Phèdre, IV, 2
XVIe s.
Une Alcine impudique, en tous charmes instruite , DESPORTES , Diverses amours, XXXVI
Lat. impudicus, de in négatif, et pudicus, pudique. IMPUDIQUE. Ajoutez : 3Arbre impudique ou indécent, plusieurs pandanus, BAILLON, Dict. de bot. p. 247.