IMPRUDENCE

Prononciation : in-pru-dan-s'
Nature : s. f.

1Manque de prudence.
Mais c'est une imprudence assez commune aux rois D'écouter trop d'avis et se tromper au choix , CORN. , Mort de P. IV, 1
....Lâcher ce qu'on a dans la main, Sous espoir de grosse aventure, Est imprudence toute pure , LA FONT. , Fabl. IX, 10
Imprudence, babil et sotte vanité, Et vaine curiosité Ont ensemble étroit parentage , LA FONT. , ib. X, S.
....De pèlerins une troupe grossière.... Joua les saints, la Vierge et Dieu, par piété ; Le savoir, à la fin dissipant l'ignorance, Fit voir de ce projet la dévote imprudence , BOILEAU , Art p. III
Je veux bien excuser son heureuse imprudence , RAC. , Iphig. IV, 10
Je reconnais en lui la fougueuse imprudence Qui tantôt sert les dieux, et tantôt les offense , VOLT. , Olymp. I, 5
2Action contraire à la prudence.
Si vous avez fait des imprudences , SÉV. , 450
Mme de Maintenon était pleine jusqu'à répandre ; il lui échappait des imprudences dans le particulier , SAINT-SIMON , 56, 180
Combien est malheureuse la femme délicate et sensible qui commet une grande imprudence ! , STAËL , Corinne, XVII, 3
XIVe s.
Et par imprudence il cuide que les choses qui sont bones que ils [elles] soient malveses , ORESME , Eth. 194
Lat. imprudentia, de imprudens, imprudent.