IMPROPRE

Prononciation : in-pro-pr'
Nature : adj.

1Qui ne convient pas, en parlant du langage.
En vain vous me frappez d'un son mélodieux, Si le terme est impropre ou le tour vicieux , BOILEAU , Art p. I Diphthongues impropres, diphthongues qui ne sont pas réellement des diphthongues. Ou est diphthongue impropre, n'étant diphthongue que pour l'oeil et ne faisant entendre le son que d'une voyelle.
2Qui n'est pas propre à. Cet homme est impropre à l'emploi qu'on lui propose. Esprit impropre aux affaires. Cette eau est impropre à la cuisson des légumes.
Tandis que la lune et Mars sont gelés depuis longtemps, et par conséquent impropres depuis ce même temps à l'existence des êtres organisés , BUFF. , Théor. terr. Part. hyp. Oeuv. t. IX, p. 141
XVIe s.
Cette façon de parler n'est pas impropre , CALV. , Inst. 729
Une maigre invention, une impropre locution , AMYOT , Comment il faut ouïr, 8
Provenç. impropri ; espagn. impropio ; ital. improprio ; du lat. improprius, de in négatif, et proprius, propre.