IMPROMPTU

Prononciation : in-pron-ptu
Nature : s. m.

1Tout ce qui se fait sur-le-champ et sans préparation. Ce concert était un impromptu.
Madame, le mariage en impromptu étonne l'innocence, mais ne l'afflige pas , MARIVAUX , l'Épreuve, sc. 14 Fig.
Ses gestes et ses mouvements étaient autant d'impromptus , HAMILT. , Gramm. 9
2Il se dit particulièrement de quelque petite pièce de poésie faite sur-le-champ, madrigal, chanson et même pièce de théâtre.
Je fais des impromptus, rondeaux et bouts rimés ; Bref, je suis bel esprit, et des plus renommés , SCARR. , D. Japhet d'Arm. I, 3 L'impromptu de Versailles, Titre d'une comédie de Molière.
L'impromptu est justement la pierre de touche de l'esprit , MOL. , Préc. sc. 10
J'ai supputé, vous aurez achevé dans cinquante ans de traduire le Pétrarque à un sonnet par mois ; cet ouvrage est digne de vous, ce ne sera pas un impromptu , SÉV. , 82
Il met tous les matins six impromptus au net , BOILEAU , Art p. II
Le bienheureux nom d'impromptu Parmi les sots a la vertu De mettre à couvert de l'orage Toutes les fautes d'un ouvrage , DESHOUL. , t. II, p. 166
Les impromptus lui étaient assez familiers, et il a beaucoup contribué à établir cette langue à Sceaux [chez la duchesse du Maine], où le génie et la gaieté produisent assez souvent ces petits enthousiasmes soudains , FONTEN. , Malézieu.
L'Amour médecin est un impromptu fait pour le roi en cinq jours de temps , VOLT. , Vie de Molière.
L'abbé Têtu, passionné pour les vers, célèbre par ses impromptus , GENLIS , Mme de Maintenon, t. I, p. 104, dans POUGENS Par plaisanterie. Un impromptu fait à loisir, petite pièce de poésie, bon mot, conte agréable, qui, préparé d'avance, est donné par l'auteur comme fait sur-le-champ.
Je vous ferai un impromptu à loisir que vous trouverez le plus beau du monde , MOL. , Préc. 12
3Adjectivement. Un bal impromptu.
Des vers impromptus Des vers impromptus ne sont jamais bons que pour celle en l'honneur de qui ils sont faits , VOLT. , Zadig, 4
D'avance il aiguisa tous les traits qu'il décoche, Et tout son esprit impromptu Était en brouillon dans sa poche , DELILLE , Convers. 1
4Adverbialement.
Parler impromptu sans avoir une minute pour me préparer , J. J. ROUSS. , Confess. VI
5À l'impromptu, loc. adv. Sans préparation ou méditation.
Il [Villeroy] se mit, comme à l'impromptu, à pousser plus avant, avec sa façon de conversation sans suite et rompue , SAINT-SIMON , 392, 60
Comme mot étranger, l'Académie ne donne point d's à impromptu, au pluriel ; mais elle note que quelques-uns lui donnent l's. Boileau a dit en effet six impromptus ; et suivre la règle générale des pluriels est toujours préférable. Lat. in, en, dans, et promptu, visibilité, mise dehors, de promere, étaler, faire voir ; in promptu veut dire visiblement, publiquement, aux yeux de tous ; in promptu aliquid facere, faire quelque chose sous les yeux des assistants ; de là la transition à faire une chose sur-le-champ, à la minute, devant vous.