IMPITOYABLEMENT

Prononciation : in-pi-to-ia-ble-man ; quelques-uns disent in-pi-toi-ia-ble-man
Nature : adv.

D'une manière impitoyable, sans aucune pitié.
Hommes que la vengeance divine poursuit impitoyablement , FÉN. , Tél. XVIII
L'un de ces juges royaux, car on les appelait ainsi, s'étant laissé corrompre par des présents, fut impitoyablement condamné à mort par Cambyse, qui ordonna qu'on mît sa peau sur le siége où ce juge inique avait coutume de prononcer ses jugements , ROLLIN , Hist. anc. Oeuv. t. II, p. 360, dans POUGENS
Il le raille impitoyablement sur le ridicule de son faste, magnifique et mesquin à la fois , SAURIN , Moeurs du temps, sc. 1
Impitoyable, et le suffixe ment. On disait au XVIe siècle impiteusement.