imperturbabilite

Prononciation : in-pèr-tur-ba-bi-li-té
Nature : s. f.

État de ce qui est imperturbable.
Une certaine apathie, ou impassibilité et imperturbabilité, plus stoïcienne que chrétienne , BOSSUET , Déf. de la trad. sur la communion, II, 29
Comme saint Clément d'Alexandrie a tant parlé des parfaits, et qu'il semble en avoir porté la perfection jusqu'à leur ôter la concupiscence et les élever à l'apathie, c'est-à-dire à l'imperturbabilité , BOSSUET , États d'oraison, VI, 19
Ne se point émouvoir et savoir attendre ont donc été les deux pivots de sa conduite [de Louis XV], il a conservé cette imperturbabilité jusque dans l'affreuse maladie qui l'a enlevé à la France , VOLT. , Élog. fun. Louis X
Imperturbable.