IMPERCEPTIBLE

Prononciation : in-pèr-sè-pti-bl'
Nature : adj.

1Qui ne peut être perçu soit par la vue, soit par un sens quelconque. Une odeur si légère, qu'elle est presque imperceptible.
Figurez-vous que le temps tourne sur une roue dont le diamètre est infini ; sous cette roue immense est une multitude innombrable de roues les unes dans les autres ; celle du centre est imperceptible, et fait un nombre infini de tours précisément dans le même temps que la grande roue n'en achève qu'un , VOLT. , Blanc et noir. Par exagération. Très petit, ou plus petit qu'à l'ordinaire.
Je me mets à vos pieds, madame, tout imperceptibles qu'ils sont , VOLT. , Lett. Mme de Choiseul, 11 févr. 1771
De tous côtés on m'adressa de petits saluts imperceptibles, de doux sourires d'amitié , MARMONTEL , Mém. IV
2Qui échappe à la vue de l'esprit.
Pour voir ce point imperceptible au commun des hommes , PASC. , Prov. 3
D'un aveugle penchant le charme imperceptible Frappe, saisit, entraîne, et rend un coeur sensible , TH. CORN. , Ariane, I, 1
Les saints pères nous enseignent qu'il y a dans le siècle des séductions imperceptibles, et qu'il faut moins de force à y renoncer qu'à s'y maintenir avec la sagesse et la modération que Dieu demande , FLÉCH. , Dauphine.
Fouillant jusqu'au fond de son coeur, il cherchait si quelque imperceptible intérêt s'y trouvait caché , FLÉCH. , Panég. II, p. 397
Elle disait que cela s'était engagé par des fils imperceptibles qui les avaient tous conduits à leur insu , DIDER. , Sur la princesse Dachkof.
XIVe s.
Car le feu nous est invisible, Aussi l'air est imperceptible , l'Alch. à nature, 596
XVIe s.
Cet estrangier que leur ame veoid [en rêve], c'est un homme spirituel et imperceptible, sans dimension , MONT. , II, 200
Im... négatif, et perceptible.