IMPECCABLE

Prononciation : in-pè-kka-bl'
Nature : adj.

1Terme de théologie. Incapable de pécher.
En qualité de médiateur, il [Jésus-Christ] devait, quoique exempt de péché et quoique impeccable même, tenir une espèce de milieu entre l'innocence et le péché , BOURDAL. , Myst. Circoncis. de J. C. t. I, p. 54
2Dans le langage général. Qui ne peut faillir.
En faisant l'Église infaillible, nous ne faisons pas pour cela les peuples et les chrétiens particuliers impeccables , BOSSUET , Déf. Var. 1er disc. § 5
Les supérieurs ne sont point impeccables, non plus que les inférieurs , BOURDAL. , Pensées, t. II, p. 458
XVIe s.
C'est bien l'extremité et comble de la folie, de se vouloir rendre de soi-meme impeccable et chercher si fort les occasions du peché , MARG. , Nouv. XXX
Lat. impeccabilis, de in négatif, et peccare, pécher.