IMPATIENTER

Prononciation : in-pa-si-an-té
Nature : v. a.

1Faire perdre patience.
Si un verre cassé vous impatiente, votre repos en dépendait , NICOLE , Essais de mor. t. I, dans RICHELET
Vous m'impatientez avec vos terreurs ; eh que diantre ! un peu de confiance ; vous réussirez, vous dis-je , MARIVAUX , Fausses confid. I, 2
Comme je le connais facile à s'emporter, Je mets tout mon plaisir à l'impatienter , BOISSY , Impatient, II, 3 Absolument. Rien n'impatiente plus que d'attendre.
2S'impatienter, v. réfl. Perdre patience. Ne vous impatientez pas ; il va venir.
La vie est courte, et vous êtes déjà bien avancé, ce n'est pas la peine de s'impatienter , SÉV. , Lett. à Bussy, 13 août 1688
Nous nous impatientons contre Dieu des moindres disgrâces qui nous arrivent, au lieu de les recevoir de sa main pour l'expiation de nos fautes , BOSSUET , 2e panég. St Fr. de Paule, 2
Il [Napoléon] voyait à une certaine contrainte des visages, à un certain silence, qu'on craignait la nouvelle guerre [de Russie] vers laquelle il semblait se précipiter, et il s'impatientait, pour ainsi dire, des objections qu'on ne lui faisait pas, mais qu'il devinait , THIERS , Hist. du Cons. et de l'Emp. XLIII S'impatienter de.... avec un verbe à l'infinitif. Vous vous impatientez de savoir où j'en veux venir.
Impatient.