imperatrice

Prononciation : in-pé-ra-tri-s'
Nature : s. f.

1La femme d'un empereur, ou la princesse qui, de son chef, possède un empire.
Peut-être avant la nuit l'heureuse Bérénice Change le nom de reine au nom d'impératrice , RAC. , Bérén. I, 3
Le Danemark a eu une reine qu'on a nommée la Sémiramis du Nord ; il faudra que la Moscovie trouve quelque nom aussi glorieux pour son impératrice , FONTENELLE , Czar Pierre.
L'armée et les citoyens proclamèrent d'une commune voix sa femme, Catherine d'Anhalt, impératrice, quoiqu'elle fût étrangère, étant de cette maison d'Ascanie, l'une des plus anciennes de l'Europe , VOLT. , Louis XV, 33 Dans le style moqueur et ironique. Femme qui affecte des manières hautaines, qui semble regarder du haut de sa grandeur.
Mme de Passerot se redressa aussitôt.... et conserva pendant le reste de la représentation le maintien d'une impératrice de sous-préfecture , CH. DE BERNARD , la Femme de 40 ans, § III
2Variété de prune oblongue. XIIIe s.
Là troverent l'empereour Kyrsac moult richement apareillé, comme empereur devoit estre, et l'empereris sa femme, moult bele dame qui estoit suer [soeur] le roi de Hongrie , VILLEH. , LXXXVI
En ce point que nous sejournames en Cypre, me manda l'empereis de Constantinnoble que elle estoit arivée à Baphre [Paphos] , JOINVILLE , 211
XVIe s.
L'imperatrice est une femme , LEROUX DE LINCY , Prov. t. II, p. 83
Provenç. emperairitz ; catal. emperatris ; espagn. emperatriz ; ital. imperatrice ; du lat. imperatricem, féminin d'imperator (voy. EMPEREUR).