IMMONDICE

Prononciation : i-mmon-di-s'
Nature : s. f.

1Chose sale, dégoûtante.
Il disait bien; car on n'avait jeté Cette immondice et la dame gâté Que pour qu'elle eût quelque valable excuse Pour éloigner son dragon quelque temps , LA FONT. , On ne s'avise Jamais de tout.
Le Juge est obligé de faire enlever le corps de l'exilé, comme une immondice dangereuse aux vivants , CHATEAUB. , Génie, I, v, 7
2Plus souvent au pluriel, débris des halles et marchés, de l'économie domestique, boues, etc.
Les rues de Paris, étroites, mal pavées et couvertes d'immondices dégoûtantes, étaient remplies de voleurs , VOLT. , Louis XIV, 2
Elle [Messaline] traverse à pied la ville entière ; de lassitude, elle se jette dans un de ces tombereaux qui transportent les immondices des jardins , DIDER. , Claude et Nér. I, 25 Immondices de l'atmosphère, nom donné à ces particules qui flottent en nombre immense dans l'air et qui se montrent par exemple lorsqu'un rayon de soleil pénètre en un lieu peu éclairé.
3En termes de l'Écriture, immondice légale, l'impureté légale dans laquelle les Juifs tombaient lorsqu'il leur était arrivé de toucher quelque chose d'immonde.
La sainte Vierge qui... offre avec tant de simplicité le sacrifice pour le péché, c'est-à-dire pour les immondices légales qu'elle n'avait nullement contractées , BOSS. , 3e serm. Purificat.
XIIIe s.
Qu'il n'i ait [dans l'eau] nul immondice , BRUN. LATINI , Trésor, p. 173
XVe s.
D'ordures grans, de fians par monceaux, D'immondices... , EUST. DESCH. , Poésies mss. f° 350
XVIe s.
Faire porter les bestes mortes et autres immondices loing de la ville , PARÉ , XXIV, 11
Lat. immunditia, de immundus, immonde.