IMAGINAIRE

Prononciation : i-ma-ji-nê-r'
Nature : adj.

1Qui n'est que dans l'imagination, qui n'est point réel.
Avec une vertu qui fût imaginaire, Car je l'appelle ainsi quand elle est sans effet , CORN. , Nic. II, 3
Et cette liberté qui lui semble si chère, N'est pour Rome, seigneur, qu'un bien imaginaire , CORN. , Cinna, II, 1
êtres imaginaires , ROTROU , Antig. I, 3
Nous ne nous contentons pas de la vie que nous avons en nous et en notre propre être : nous voulons vivre dans l'idée des autres d'une vie imaginaire, et nous nous efforçons pour cela de paraître , PASC. , Pensées, t. I, p. 251, édit. LAHURE.
La mort, qui foulant aux pieds l'arrogance humaine, et abattant sans ressource toutes ces grandeurs imaginaires.... , BOSSUET , Gornay.
Peut-être que mon coeur Conçoit d'un vain danger la crainte imaginaire , VOLT. , Scythes, IV, 4
Je ne songeais plus à mon état ; mais, comme il n'était pas imaginaire, je le sentais sitôt que j'étais de sang-froid , J. J. ROUSS. , Conf. VI Espaces imaginaires, espaces qui, suivant la physique d'Aristote, placés au delà de la sphère des fixes, n'admettaient absolument rien, pas même le lieu parce qu'il est la place des corps qui ne pouvaient pas y exister, ni le vide parce que c'était le lieu qu'un corps avait quitté ; et fig. le vague, l'indéfini, l'impossible.
L'espace imaginaire Des vides infinis qui sont dessus les cieux , RACAN , Ode à la reine.
Fig. Être, voyager, se perdre dans les espaces imaginaires, se former des visions, se repaître d'idées imaginaires.
2Qui n'est tel ou tel qu'en imagination, en parlant des personnes.
J'ai vu l'impiété de forfaits surchargée.... Ses soldats, du Très Haut vainqueurs imaginaires, Par ces blasphèmes téméraires, Annonçaient aux mortels leur gloire d'un moment , GILBERT , le Jubilé. Malade imaginaire, personne, la plupart du temps hypocondriaque, qui, éprouvant des souffrances nerveuses très diverses, les rapporte à toutes sortes de maladies qu'elle n'a pas.
3Terme d'algèbre. Imaginaire se dit d'une valeur qui n'existe pas et ne peut pas même être conçue comme existante. La racine paire d'une quantité négative est imaginaire, parce qu'il n'y a pas de signe qui, multiplié par lui-même, puisse produire une quantité négative. Substantivement. Une imaginaire, une quantité imaginaire. XVIe s.
Ceux qui sont justes de foi, approuvent leur justice par obeissance et bonnes oeuvres, et non point par un masque imaginaire de foi , CALV. , Inst. 643
Ni ces combats continuez l'espace de deux heux heures, accompagnez de sots entreparlemens, ni ces vaillantises imaginaires qui font qu'un homme en tue deux cens , LANOUE , 146
Provenç. imaginari ; espagn. imaginario ; ital. immaginario ; du latin imaginarius, d'imaginari, imaginer.