ILLUSTRER

Prononciation : il-lu-stré
Nature : v. a.

1Rendre illustre.
Les jeunes seigneurs le vont entendre [un professeur du Collége de France], et quantité d'autres honnêtes gens qui illustrent fort son auditoire , GUI PATIN , Lett. t. II, p. 83
Rocroi.... c'en serait assez pour illustrer une autre vie que celle du prince de Condé ; mais, pour lui, c'est le premier pas de sa course , BOSSUET , Louis de Bourbon.
C'est par là que Molière illustrant ses écrits... , BOILEAU , Art p. III
Les démarches les plus légères de piété sont illustrées aux yeux du Seigneur par l'éclat qui vous environne , MASS. , Myst. Misér.
Ils perfectionnèrent, ils illustrèrent la marine anglaise , RAYNAL , Hist. phil. XIX, 5
Un noir cachot peut illustrer mes vers , BÉRANG. , Ad. à la campagne
Croyez-vous que le roi, distinguant votre audace, Daigne illustrer un sang qu'il accepte par grâce ? , C. DELAVIGNE , Vêp. sic. I, 2
2Rendre plus clair par des notes, par des commentaires.
Il est vrai que M. von der Hardt donne ces pièces sur les meilleurs manuscrits, et les illustre de notes , BAYLE , Lett. à M***, 2 mai 1697
3Illustrer un livre, orner de gravures un livre imprimé. Terme de paléographie. Orner un manuscrit de peintures, d'enluminures. 4S'illustrer, v. réfl. Se rendre illustre.
Il n'était guère possible de s'illustrer et de vivre tranquille chez un peuple inconstant , DIDER. , Opin. des anc. phil. (péripatéticiens).
Ils n'avaient pas cette fierté, cette vaine gloire des Portugais, qui avaient fait plus de guerres peut-être pour s'illustrer que pour s'agrandir , RAYNAL , Hist. phil. II, 5 En librairie, être illustré. C'est un texte qui s'illustrera difficilement.
XVIe s.
La foy venant à teindre et illustrer les arguments de Sebond, elle les rend fermes et solides , MONT. , II, 149
Ce sont ces escrits qui furent remis au jour et illustrés d'explications, alors que le roi Louis XII entra en differend avec le pape Jules II , DU PERRON , dans le Dict. de DOCHEZ.
Lat. illustrare, de illustris (voy. ILLUSTRE).