IGNOBLE

Prononciation : i-gno-bl'
Nature : adj.

1Qui est sans noblesse, sans distinction. Des sentiments ignobles. Une diction ignoble.
Leur port [des goëlands et des mouettes] ignoble, leurs cris importuns, leur bec tranchant et crochu, présentent les images désagréables d'oiseaux sanguinaires et bassement cruels , BUFF. , Ois. t. XVI, p. 173
Il défend tant qu'il peut, en mémoire du vieux âge, les ronces, les broussailles, les landes féodales que d'ignobles guérets chaque jour envahissent , P. L. COUR. , Lett. V Dans un sens analogue. Il se cacha dans un réduit ignoble.
2Terme de fauconnerie. Oiseaux ignobles, oiseaux de proie qui refusent de se laisser dresser. 3Terme de minéralogie. Filons ignobles, filons métalliques trop peu riches pour mériter qu'on les exploite. XVIe s.
Le noble a davantage d'obligation que l'ignoble à se porter vertueusement , LANOUE , 186
Les playes se font les unes es parties nobles, les autres es ignobles , PARÉ , IX, 1
Lat. ignobilis, de i pour in privatif, et gnobilis ou, par aphérèse, nobilis, noble.