HYPOSTATIQUE

Prononciation : i-po-sta-ti-k'
Nature : adj.

1Terme de théologie. Qui a rapport à l'hypostase. Union hypostatique, celle des natures divine et humaine dans la personne de Jésus-Christ.
Les saints Pères ont déclaré Nestorius hérétique, parce qu'il niait l'union hypostatique du Verbe avec l'humanité sainte et qu'il mettait deux personnes en Jésus-Christ , PASC. , Lett. de Nicole au P. Annat.
Comme le Verbe divin est homme par ce genre d'union que les théologiens appellent personnelle ou hypostatique , BOSSUET , Var. II, 3
2Terme d'alchimie. Le principe hypostatique, la réunion des trois éléments que les alchimistes admettaient. XVIe s.
Les anciens ont nommé ceci union hypostatique, entendans par ce mot que les deux natures ont esté conjoinctes en une personne... , CALV. , Instit. 372
Cette forme de parler fut trouvée et mise en usage pour abolir la resverie de Nestorius , CALV. , ib.
Terme grec dérivé de hypostase 1. Terme de médecine. Qui a rapport à l'hypostase. Congestion hypostatique, celle qui se produit par accumulation du sang dans les capillaires, alors que, cessant d'être suffisamment soumis à l'action du coeur et de la contraction des vaisseaux, il cède aux lois de la pesanteur. Terme grec dérivé de hypostase 2.