HYDRAULIQUE

Prononciation : i-drô-li-k'
Nature : adj.

1Qui se meut, joue par de l'eau conduite en des tuyaux. Orgue hydraulique. 2Qui a rapport aux mouvements de l'eau dans des tuyaux et, en général, aux mouvements quelconques des liquides. Travaux hydrauliques. Architecture hydraulique, celle qui a pour objet les constructions dans l'eau ou le mouvement des eaux. Machine hydraulique, machine qui élève l'eau. Presse hydraulique, presse dans laquelle la pression est produite par de l'eau. Bélier hydraulique, voy. BÉLIER. Terme d'architecture. Colonne hydraulique, colonne du haut de laquelle sort un jet auquel le chapiteau sert de coupe, d'où l'eau retombe autour du fût. Mortier hydraulique, mortier qui a la propriété de durcir dans l'eau. Chaux hydraulique, silicate de chaux produit par la calcination ménagée d'un calcaire contenant une certaine quantité de silice très divisée ; cette chaux durcit sous l'eau en un temps plus ou moins long. 3S. f. Science, art qui enseigne à conduire et à élever les eaux.
Alors il était fort question de conduire des eaux, et l'on a l'obligation à celles de Versailles d'avoir porté à un haut point la science du nivellement et l'hydraulique , FONTEN. , la Hire. En général, partie de la physique qui traite de tous les phénomènes ayant rapport aux mouvements des liquides.
Terme grec qui signifie une orgue qui marchait par le moyen de l'eau, et qui est dérivé de deux mots traduits par eau (voy. HYDR....), et tuyau.