HUTTE

Prononciation : hu-t'
Nature : s. f.

Petite cabane faite de bois, de terre, de paille, etc. La hutte d'un sauvage.
Il n'y avait pas [à Moscou] une seule maison de pierre ; leurs huttes de bois étaient faites de troncs d'arbres enduits de mousse , VOLT. , Moeurs, 119 Terme de chasse. Loge ambulante dans laquelle l'oiseleur se cache pour la pipée.
XVIe s.
Il me prend si grande frayeur.... je me mets à hutte [je m'enfuis] plus viste que le vent , D'AUB. , Faen. II, 10
Venir de la maison aux huttes , COTGRAVE ,
Wallon, houte ; du germanique : anc. h. allem. hutta ; allem. Hütte ; dan. hytte ; suéd. hydda ; angl. hut ; ces mots tiennent au gothique hethjo, chambre, lequel, conformément à la loi de Grimm, est de même racine que le sanscrit çî, grec, latin cubare : c'est la chambre à coucher.