HURLUBERLU

Prononciation : hur-lu-bèr-lu
Nature : s. m.

Celui qui est inconsidéré, brusque, étourdi. C'est un hurluberlu. Il se dit aussi des femmes.
Mademoiselle [fille du frère de Louis XIII], grand hurluberlu, qui se trouvait partout avec son imagination, écrivit à Ranoé et lui demanda quelques religieux , CHATEAUB. , Vie de Rancé, 1re édit. Paris, 1844, p. 167
1. Mme de Sévigné a dit hurlubrelu, et appliqué ce mot à une sorte de coiffure de femme :
Elle est coiffée hurlubrelu ; cette coiffure est faite pour elle , SÉV. , Lett. du 20 mai 1672
Les coiffures hurlubrelu m'ont fort diverties, il y en a que l'on voudrait souffleter , SÉV. , ib. 1er avril 1671
2. On dit, à tort, dans le peuple : hustuberlu.
XVIe s.
Car je vous jure, mon grand hurluberlu, qui si.... , RAB. , Pant. V, Prologue
Origine inconnue. Richelet prétend qu'il vient de l'allemand, mais sans dire de quel mot. C'est peut-être un mot de fantaisie, comme tourlourou pour petit soldat qui fait le beau.