HUNE

Prononciation : hu-n'
Nature : s. f.

1Plateforme établie horizontalement au sommet d'un mât qui la traverse, et qui sert principalement à soutenir les hommes chargés des manoeuvres hautes. Grand'hune, hune du grand mât. Mâts de hune, les mâts qui surmontent immédiatement les bas mâts. 2Grosse pièce de bois terminée par deux tourillons, et à laquelle une cloche est suspendue. XIIIe s.
Nus cordier ne puet ne ne doit faire chaable de quelque maniere qu'il soit, ne hunes, c'est à savoir cordes par lesqueles les vallés et li cheval traient les nefs contre-mont les iaues... , Liv. des mét. 42
XVe s.
Fit [le comte Rouge] au lez du grant enseigne du roy [Philippe de Valois], qui en cilz navire estoit en la poincte du mast exlevez dessus la hune, seoir et mectre ses baniere, pannon et estandart, Chron. du comte Rouge , dans JAL
Une neuf [nef] à quoquilles de perles.... avecques la couverture faite en maniere d'une hune garnye de perles , Bibl. des ch. 6e série, t. I, p. 429
XVIe s.
Là [sur le môle à Gênes] vit [Louis XII] les matelots monter les pieds amont du bas des navires jusque dedans les hunes, et descendre la teste contre-bas jusques au fond des navires , J. D'AUTON , Chron. IV, 19
Esp. huna ; de l'island. hun, tête du mât.