HUIT

Prononciation : ui ; le t se lie : ui-t hommes ; le t ne se prononce pas devant une consonne : ui chevaux, excepté q
Nature : adj. numérique

1Deux fois quatre.
On peut parier 11861 contre 154 ou 77 contre 1 qu'un enfant de huit ans vivra un an de plus , BUFF. , Probab. de la vie, Oeuvres, t. X, p. 279 D'aujourd'hui en huit, dans huit jours. De lundi, de mardi en huit.
Je retournerai d'aujourd'hui en huit à Paris , BOSSUET , Lett. quiét. 392
2Huitième. Page, chapitre huit. Charles huit. Henri huit. On écrit plus ordinairement : Charles VIII, Henri VIII. 3S. m. Le nombre exprimé par huit. Le produit de huit multiplié par six. On dit de même : le nombre huit. 4Le huitième jour de chaque mois. Le huit de février, et, par ellipse, le huit février. On dit de même : le huit de la lune. 5Le chiffre qui marque huit. Ce huit est mal fait. Huit cent quatre-vingt-huit s'écrit par trois huit (888). On dit de même : le numéro huit. 6Terme de jeu de cartes. La carte qui contient huit fois le signe de la couleur. Un huit de coeur. Il lui est rentré trois huit. 7Terme de chirurgie. Un huit de chiffre, bandage dans lequel les tours de bande s'entre-croisent en forme de 8 ; tel est celui que l'on applique après la saignée du bras. Descartes a dit : En cette septième figure, comme elles sont en la huit ou neuvième, Monde, 13. En ce cas, la finale ième de neuvième sert pour huit où elle est sous-entendue. Cela se dit encore aujourd'hui. XIe s.
E pur un porc un dener [denier], e isi [ainsi] tresque [jusqu'à] uit.... e ne durra [donnera] que oit deners , Lois de Guill. 6
XIIIe s.
Arbrissiaus [il] i avoit, ne sai, ou sept ou huit , Berte, XXXVI
XVIe s.
La necessité qui m'a contrainte de venir en ce païs de Bretaigne a esté si pressée, que, si j'eusse failly d'huit jours, le seigneur et la dame de Blain estoient ruinés , MARG. , Lett. XCIX.
Bourguig. veuit ; wallon, utt ; provenç. oit, ueit ; espagn. ocho ; portug. oito ; ital. otto ; du lat. octo ; allem. acht ; angl. eight ; persan, hescht ; sanscrit, ashtan.