HOULE

Prononciation : hou-l'
Nature : s. f.

1Mouvement d'ondulation que la mer conserve après une tempête. Il y a de la houle.
La houle est proprement le creux, la vallée large et quelquefois profonde qui existe entre les crêtes de deux lames que le calme n'a pas encore aplanies , JAL. ,
Une grosse houle venait du couchant, bien que le vent soufflât de l'est , CHATEAUB. , Génie, I, VI, 12
2Grosses ondes formées par la houle. Les houles secouaient la frêle embarcation. XVIe s.
Souvent mis sur le cousté par la premiere houlle, et par la seconde relevé , D'AUB. , Hist. I, Préf. 6
Espag. ola ; portug. folla ; a folla do mar era tanta, dans JAL. Origine incertaine. Scheler le tire du celtique : kimry, hoeval, mouvement de l'eau ; bas-breton, houl, vague. Mais Jal avec vraisemblance le tire du holl. holle, creux, à quoi on peut ajouter le danois huul, creux, huulsee, mer houleuse, de huul, et see, mer. Nom, à Harfleur, d'une espèce de chien de mer.