HOUE

Prononciation : houe
Nature : s. f.

1Instrument de petite culture, composé d'un manche en bois long d'environ un mètre et d'une lame de fer fixée au manche par une douille, et faisant avec lui un angle plus ou moins aigu ; quelquefois la lame est divisée en deux parties. Houe à cheval, petite charrue à un ou plusieurs socs triangulaires employée surtout à des binages. Houe bident ou tranche, outil pour le défrichement des terrains forts de l'Anjou et de la Bretagne. 2Terme de charpentier. Espèce de chevalet sur lequel on place les pièces de bois pour les débiter en long. 3Instrument pour corroyer le mortier. 4Nom de ferrements, dits aussi houilles, avec lesquels les faïenciers remuent la couverte dans les baquets. XIIe s.
E ces de Israel veneient as Philistiens pur aguiser e adrecier e le soc e le picois e la cuignée e la houe , Rois, p. 44
XIVe s.
Et de marteaux de fer [ils] vont le mur depecier ; à pique et à houes fierent li soudoier , Guesclin. 5251
XVe s.
Et le frappa d'une hoe , DU CANGE , ayssada.
Wall. hawe ; namur. houve ; du germanique : anc. haut allem. houwa ; allem. Haue, houe, primitivement hache, de hauen, frapper.