HOSTILE

Prononciation : o-sti-l'
Nature : adj.

1Qui est d'un ennemi, qui caractérise un ennemi. Entreprise hostile. Il se dit aussi des inimitiés privées.
Je ne puis vous nombrer les louanges et les tendresses de Barillon ; je ne sais où vous avez pris qu'il ait été hostile pour vous , SÉV. , Lett. 12 juin 1675
Fig.
Il y avait dans la nature quelque chose d'hostile , Mme DE STAËL , Corinne, XIV, 1
2Dans le langage de la politique. Opposé, contraire. L'opinion est hostile au ministère. Les journaux hostiles au gouvernement. Hostile ne se trouve pas dans la 1re édition du Dictionnaire de l'Académie. XVIe s.
Maniere hostile De perdre gens , G. CRETIN , Poésies, p. 122
Quelque sens particulier.... qui advertit les poulets de la qualité hostile qui est au chat contre eulx, et à ne se desfier du chien , MONT. , II, 359
Lat. hostilis, de hostis, proprement ennemi, et, par suite, étranger, d'après Corssen, qui rattache ce mot à hostia, victime, et hostire, frapper, faisant venir tous les trois du sanscr. ghas, dévorer, manger, et aussi blesser, frapper ; hostia serait la frappée, et hostis le frappant. Les étymologistes en rapprochent aussi le germanique : goth. gasts ; allem. Gast ; angl. guest, hôte, étranger, du même sanscrit ghas, mais au sens de manger : le mangeur qu'on reçoit chez soi, l'étranger.