HOSPODAR

Prononciation : o-spo-dar
Nature : s. m.

Titre de dignité qui se donne à certains princes vassaux du grand seigneur. L'hospodar de Valachie. Voltaire aspirait l'h :
le sultan [Mahomet IV] dans sa lettre ne traitait le souverain des Russies que de hospodar chrétien, et s'intitulait très glorieuse Majesté, roi de tout l'univers , VOLT. , Russie, I, 3
Mot slave : bohémien, hospodin, seigneur ; russe, gospodar ; lithuanien, gaspadorus. Ce mot paraît tenir au lithuanien gaspada ; polonais, gospoda, hôtellerie, d'où gospodarz, hôtelier, et de là hôte, maître. Pictet tire gospoda du sanscrit, gôshpada signifiant station des vaches, lieu où s'arrêtaient les voyageurs dans un temps où les auberges étaient inconnues. Quant à voir dans hospodar le sanscrit jâspati, maître de famille, Max Müller objecte que le t sanscrit ne se change pas en d en slave.