HOMARD

Prononciation : ho-mar ; le d ne se lie jamais : un homar excellent ; au pluriel, l's ne se lie pas : des homar exce
Nature : s. m.

Grosse écrevisse de mer, crustacé décapode macroure, de la famille des astaciens, ne vivant que dans la mer, où il peut atteindre 50 centimètres de long, astacus marinus, Fabr. ; homarus vulgaris, Milne Edwards. Le homard diffère de la langouste, palinurus vulgaris, Latreille, avec laquelle on le confond souvent, par ses deux premières pattes énormes et en forme de pinces. Familièrement. Rouge comme un homard, très rouge d'embarras, de honte, etc. Le homard, étant fort employé en cuisine, sert souvent de comparaison.
Si vous me tuez, je préfère reposer dans de bonne terre végétale, et non dans cette glace [les glaciers de la Suisse, où un mari jaloux l'avait entraîné pour se battre en duel sans témoins], où j'aurais l'air d'un homard que l'on conserve , CH. DE BERNARD , le Paratonnerre.
XVIe s.
Homar , OUDIN , Dict.
Danois, hommer ; allem. Hummer ; avec un d épenthétique dans le français.