HOCHET

Prononciation : ho-chè ; le t ne se lie pas ; au pluriel, l's se lie : des ho-chè-z en os
Nature : s. m.

1Jouet qu'on donne aux petits enfants pour qu'ils le pressent entre leurs gencives pendant le travail de la dentition.
En lui donnant pour hochet quelques corps durs , J. J. ROUSS. , Ém. I
Aux enfants tout sert de hochet , BEAUMARCH. , Mar. de Fig. IV, 8
Des sceptres étaient mes hochets [au fils de Napoléon 1er], Mon bourlet fut une couronne , BÉRANG. , les Deux cousins. Fig.
À ses doux songes [de l'espérance] asservie, Vous serez heureuse en effet, Si pour chaque âge de la vie Elle vous réserve un hochet , BÉRANG. , Annivers.
2Fig. Chose futile, qui flatte, qui amuse.
Rien de plus commun qu'un vieillard qui meurt avant que d'avoir vécu ; la plupart des hommes meurent le hochet à la main , DIDER. , Claude et Nér. II, 1
On ne satisfait pas avec les hochets de la vanité les âmes dominées par l'ambition de régner sur les esprits , CONDORCET , Vie de Voltaire.
Il nous berçait encor de ces mots révérés, Vains hochets du vulgaire et fantômes sacrés , M. J. CHÉN. , Tib. I, 1
....l'homme qui touche à son adolescence, Brise les vains hochets de sa crédule enfance , LAMART. , Harold, I Il y a des hochets pour tout âge, c'est-à-dire chaque âge a ce qui l'amuse (adage qui n'est dans le Dictionnaire de l'Académie qu'à partir de l'édition de 1835, et qui, comme on voit par ce qui suit, provient probablement de Fontenelle).
À la fin de ce poëme [de l'Anglais Prior], on voit ce vers charmant de Fontenelle : Il est des hochets pour tout âge ; Prior prie la fortune de lui donner des hochets pour sa vieillesse ; et il est bien certain que Fontenelle n'a pas pris ce vers de Prior, ni Prior de Fontenelle ; l'ouvrage de Prior est antérieur de vingt ans, et Fontenelle n'entendait pas l'anglais , VOLT. , Dict. phil. Bouffon.
XIVe s.
Pour avoir refait tout de neuf un hochet d'argent, pour jouer et esbattre madame Jehanne de France , DE LABORDE , Émaux, p. 341
Qu'il ne soit nuls que de ce jour en avant, qui joue ens le clostre aux deiz, aux scous, aux hochez ou aux autres jeux que on appelle tremerealz , DU CANGE , hochia.
XVIe s.
Les nourrices font adjouster au hochet de petites sonnettes, qui leur servent de jouet, et de folastrer avec eux , PARÉ , XVIII, 95
Hocher 1, parce qu'on hoche ce jouet. 1Sorte de bêche usitée dans les terrains légers. 2Les formes dans lesquelles on moule la houille. Hocher 2. 2. HOCHET. Ajoutez : 3Charbon préparé avec le moule nommé hochet.
Ces boulettes [terre, menu et eau salée] brûlent et chauffent, nous assure-t-on, aussi bien que les hochets de charbon , Extr. de la Gaz. de Liége, dans Journ. offic. du 17 déc. 1873, p. 7865, 1re col.